LE RETOUR DU PITCHAK des années 60
France
S'identifier
ArticlesWebTv
| Occitanie | Actualité  Vu 7557 fois
Article N°23965

LE RETOUR DU PITCHAK des années 60

JONGLER AVEC DES CHAMBRES A AIR DE VELO
Le « Pitchak » ou « Volant » ou «Estripaille » (en patois)
Une manière intéressante de garder la forme pendant le confinement sans risquer de casser les carreaux pour vos ados et pour toutes et tous nos amis "footeux" à la diète forcée et de les "désintoxiquer" de leurs consoles et smathphones...

Selon Claire CAMARASA (voir son article Article Nice-Matin de Claire CAMARASA) les jeux de "jongles" ont la côte (d'Azur) en ce moment et les déclinaisons se multiplient dans les cours de récréation ! Pouquoi pas en OCCITANIE ?
Le « plumfoot » se développe de plus en plus en France mais des déclinaisons locales se font de plus en plus présentes, pour le plus grand bonheur des ados en particulier !

Le « Pitchak » (voir photos jointes "simple" et "double") ou « Volant » ou « Estripaille » est un jeu traditionnel de la région de Nice qui se pratiquait dans les années 60. Je l'ai moi-même pratiqué ce que j'évoque avec une certaine émotion 60 ans plus tard.
Voir la vidéo jointe sur Youtube.
Ce jeu est avant tout un jeu d’adresse, il fallait jongler, avec les pieds, les genoux, la tête, la poitrine, sauf les mains, comme on le ferait avec un ballon de football.

Le « Pitchak », contrairement à sa variante le « Pilou niçois (*) » est, quant à lui fabriqué à partir de vieilles chambres à air de vélos, solution de recyclage intéressante, découpées en rondelles de trois à cinq millimètres de largeur selon que l'on veut fabriquer un « Pitchak » simple (60 rondelles) ou un « Pitchak » double (120 rondelles)!
Cet amas de rondelles est enfilé par une ficelle dont on attache les deux extrémités pour donner notre légendaire « Pitchak », sorte de « Volant » (allusion au Badminton par sa légèreté, souplesse et élasticité) .
Le renouveau niçois du « Pitchak » :
Serge GABRIELICH, professeur d’éducation physique et sportive à la retraite du côté de Nice a décidé de relancer le « Pitchak » dans les écoles, en créant une association. Grâce au jeu traditionnel du « Pitchak », il lutte contre l’obésité et la sédentarité des élèves, et pour la solidarité. En effet, le « Pitchak » est une solution intelligente et utile pour le recyclage du caoutchouc servant à la fabrication des chambres à air de vélos.
La société qui gère les Vélos Bleus permet de récupérer toutes les vieilles chambres à air crevées pour éviter de les jeter. Chaque année, ce sont près de 2000 d’entre elles qui sont remplacées après crevaisons dont une grande partie est récupérée pour faire des « Pitchaks ».
(*) variante du pilou niçois, fabriqué avec des pièces,
http://pitchak.e-monsite.com/medias/images/ecole-bilingue.jpg?fx=r_1200_800

Jean Joseph GALINDO

Lien :http://pitchak.e-monsite.com/medias/images/ecole-bilingue.jpg?fx=r_1200_800

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant